Aujourd’hui dessert !

A l’affiche sur l’ardoise du chef, celle que l’on trouve dans la salle de restaurant (et que tout bon client épicurien prend en photo, si-si on vous a vu !) …. le célèbre Gâteau Nantais.

Hymne à la légèreté et au sevrage alcoolique, il mélange allègrement du beurre (pas mal) , des œufs, de la farine, du sucre glace et du rhum (histoire de nous rappeler, au cas où nous l’aurions oublié, le fameux passé colonial de notre belle ville de Nantes).

INGREDIENTS :

  • 125 g de beurre 1/2 sel
  • 125 g de poudre d’amandes
  • 125 g de sucre en poudre
  • 3 oeufs
  • 1 cuillère à soupe de fécule de pommes de terre (pas celle des frites !)
  • 1 cuillère à café de levure (ou un sachet rose :-))
  • 15 cl de rhum (c’est tout !)
  • et pour le glaçage : 60 g de sucre glace

On attaque la recette :

On mélange dans le cul de poule (et pas le cul de la poule comme l’a indiqué mon pâtissier farceur), la poudre d’amandes et le sucre, puis le beurre ramolli. On incorpore les œufs 1 à 1. On ajoute la fécule et la levure, on mélange bien et on verse 5 cl  de rhum (on garde les 10 cl restant pour la suite de la recette, on boit pas !!). On laisse reposer 1 heure à température ambiante.

On beurre un moule de 22 cm de diamètre, on verse la préparation et on met au four à 170 °c. On laisse cuire 30 minutes et on démoule.

On part du principe que vous n’avez pas bu tout le rhum et on en verse 5 autre cl sur le gâteau tout chaud (hummm !), il reste encore 5cl de rhum…on tient le coup et on le garde de côté.

On réalise le glaçage, 60 g de sucre glace et les 5cl de rhum restants (normalement) et on l’étale comme un chef sur le gâteau refroidi.

On se régale…

A bientôt !